11 Novembre 2023 – Espace Culturel Leclerc Blois Centre

Mis en avant

Ce 11 novembre, j’étais chez moi à Blois en centre-ville où j’ai exercé mon métier de parfumeur pendant plus de quarante ans ; ce qui m’a permis de rencontrer avec beaucoup de plaisir d’anciennes clientes et de « tailler la bavette » avec des personnes que je rencontre quand je cours (souvent) sur les bords de Loire.

Positionné devant les best-sellers de la rentrée, j’avais l’impression que La Méthode Gaboriau en faisait partie. Attention, Thomas Pesquet ou Maxime Chattam, me voilou !

Une anecdote qui ne met pas en valeur mon sens de l’observation que je devrais pourtant posséder si je veux postuler au statut de parfait écrivain. Je m’approche d’une dame d’un certain âge pour lui présenter mon roman. La dame semble intéressée, je lui tends le livre, elle l’ouvre et me dit : »Je n’y vois rien, je suis à moitié aveugle. », et d’un geste lève sa canne blanche, et moi je suis rouge.

C’est le métier qui rentre ! .

Le 16 décembre, je suis au Cultura d’Orléans pour une séance de dédicaces en duo avec une autrice de La Grande Vague. C’est un plaisir pour moi d’y retourner. J’espère que je pourrais rencontrer des personnes qui ont lu mon livre pour pouvoir connaître leurs commentaires. On a beau dire, les critiques nous font progresser, les bonnes sont quand même plus motivantes !

L’ancien parfumeur a écrit son premier roman

L’ancien parfumeur a écrit son premier roman

Publié le 13/08/2022 à 06:25 | Mis à jour le 13/08/2022 à 06:25

Didier Bély a publié, il y a quelques semaines, son premier roman.
Didier Bély a publié, il y a quelques semaines, son premier roman.
© Photo NR

Ça lui trottait dans la tête depuis longtemps. Très longtemps. Alors, l’heure de la retraite venue, l’ancien parfumeur Didier Bély – il a tenu boutique à Blois pendant 44 ans – a pris le temps d’écrire, enfin. « J’ai toujours eu beaucoup d’imagination, mais jamais le temps d’écrire. Je me suis rattrapé depuis », lance l’ancien commerçant, installé à Saint-Denis-sur-Loire.
En juin, il a publié, à compte d’auteur, son premier roman, La méthode Gaboriau. Un an de travail au total autour d’une thématique un peu ésotérique. « On parle de réincarnation. Mais pas uniquement celle de l’âme. Et si elle s’accompagnait d’une réincarnation physique ? C’est l’hypothèse de départ », poursuit Didier Bély.
S’astreindre à écrire tous les jours Le héros, Louis Gaboriau, est-il un modeste contremaître d’usine un peu simplet ou un chef d’entreprise multimilliardaire ? Allez savoir. Toujours est-il qu’après une séance d’hypnothérapie, il se persuade d’être la réincarnation du fondateur d’une multinationale décédé dont il possède désormais les gènes… Ce qui le met aux prises avec la fille même de cet homme quand il s’agit de capter l’héritage.
L’histoire se déroule à Fontaine-sur-Loire – qui ressemble étrangement à Saint-Denis-sur-Loire – ainsi que dans l’ancienne usine Poulain, en centre-ville de Blois.
Pour mettre en musique son histoire sur quelque 400 pages, qu’il portait depuis très longtemps en lui, Didier Bély use d’un « humour de situation » et de rebondissements.
Le sexagénaire est déjà passé à autre chose, écrivant des nouvelles (« pour se faire remarquer » dans les concours) mais aussi son deuxième roman qui plongera le lecteur dans le Métavers, ce vaste monde virtuel et imaginaire où des avatars s’inventent d’autres vies que la leur.
Pour l’heure, Didier Bély, féru de littérature américaine notamment, assure la promotion de La méthode Gaboriau, disponible sur nombre de sites de librairies en ligne. Et s’astreint chaque jour à l’écriture. « C’est ma passion. »
« La méthode Gaboriau », Didier Bély, 23,90 €. Format numérique : 0,99 €. Contact : bely.didier@gmx.fr Tél. 07.61.68.21.21.

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/saint-denis-sur-loire/l-ancien-parfumeur-a-ecrit-son-premier-roman

La Méthode Gaboriau

    Au cours d’une séance d’hypnothérapie, Louis Gaboriau visualise les événements d’une vie antérieure qu’il attribue au fondateur d’une multinationale décédé depuis une cinquantaine d’années.

    Si la transmigration des âmes peut s’accompagner de quelques détails physiques, telles des marques de naissance ou des anomalies congénitales liées à une vie passée, que penser de la transmission complète du patrimoine génétique, car aussi incroyable que cela puisse paraître, Louis Gaboriau possède de nouveau les gènes de sa précédente vie.

La Méthode Gaboriau

Qui est donc le véritable Louis Gaboriau ? Un modeste contremaître d’usine qui peine à boucler ses fins de mois ou l’héritier de la fortune de sa fille ?

    L’hypnothérapie de régression des vies antérieures à l’origine de cette improbable affaire va entraîner le couple Gaboriau dans un maelström d’où vont émerger un réfugié bosnien, une veuve et son héritière, un chaman amazonien, des pasteurs suisses, une figure transgenre, ainsi qu’une pathétique Cléopâtre, conseillère à Pôle Emploi.

    Et la Méthode Gaboriau ? Une thérapie novatrice pour soigner les dysphories de genre, ou un procédé abracadabrant pour devenir milliardaire ?

A découvrir sur les librairies en ligne :

Amazon, Librinova, Kobo